BILLETTERIE
Opéra National de Lorraine

Les coulisses

Le choix de la programmation

La programmation est choisie près de deux ans à l’avance par le directeur, en étroite collaboration avec le directeur artistique. Ils choisissent l’oeuvre, ainsi que le chef et le metteur en scène. Commence alors le travail de création. Le processus de distribution (ou “casting” des chanteurs et comédiens) se fait en parallèle par le directeur artistique en discussion avec le metteur en scène ou le chef d’orchestre.

La remise de maquette

« Une mauvaise maquette n'a jamais fait un bon spectacle. » Claude Cortese, directeur de l’administration artistique. 
Six mois avant le spectacle, l’équipe de création (metteur en scène, costumier, décorateur et créateur des lumières) présente le projet à la direction ainsi qu’aux chefs de service grâce à une maquette en volume et des croquis de costumes.

 

La construction du décor

À partir de la maquette, le bureau d’études réalise les plans de construction et s’assure de la sécurité du décor. La construction commence ensuite en atelier pour une durée pouvant aller jusqu’à quatre mois. Il s’agit d’un véritable travail de “puzzle”, voire de casse-tête ! Le décor est morcelé de façon à ce qu’il réponde à toutes les exigences : passer par la porte, être démontable…En parallèle, la machinerie communique ses nécessités en termes de mouvements de décor, ce qui influe largement sur les techniques de construction.

Le montage

Suit l’étape du montage : un dossier est créé, constitué d’un plan et de la numérotation des pièces du décor. Le montage dure une semaine et mobilise de nombreux techniciens et intermittents qui sont chargés d’installer les lumières sur les porteuses, ainsi que l’intégralité du décor qui aura été assemblé en atelier. Celui-ci doit être fini et monté sur le plateau pour la 1e répétition sur scène. Ensuite, il y a une à deux semaines d’adaptation pour ajouter ou modifier des éléments. Le régisseur audiovisuel prépare la diffusion du son de l’orchestre sur scène (retours de scène) ainsi que de l’image du chef sur des écrans dispersés sur scène et en coulisses en fonction des besoins de la mise en scène. Parfois des bruitages ou des projections peuvent être réalisés.

La réalisation des costumes

Le processus commence à la remise de maquette : c’est la première rencontre entre les couturières et le costumier. Lorsque tous les costumes sont à fabriquer, la chef couturière et le costumier partent en échantillonnage chez les fournisseurs, de façon à trouver les matières dont ils ont besoin, à partir des croquis de costumes et des maquettes. Le travail peut alors commencer. Les deux coupeuses de l’atelier préparent les patrons et coupent le tissus aux mesures des solistes. Les costumes sont ensuite cousus grossièrement à la main avant les essayages qui ont lieu environ un mois avant la première. Ils sont ensuite finalisés. Sur les dernières grandes répétitions, les costumes passent aux mains des habilleuses qui vont être amenées à trouver des astuces pour soulager les artistes : rajouter du volume, du confort, faciliter le changement...

La préparation du spectacle

De nombreuses personnes travaillent, sans qu’on ne les voie, sur la préparation d’un spectacle ! 
A l’entrée des artistes se trouve l’accueil : avec les agents de sécurité, ils sont les “gardiens” du bâtiment. 
La billetterie assure la vente des billets et des abonnements, ainsi que la relation avec les spectateurs.
L’équipe administrative compte quant à elle plusieurs services : la comptabilité, les ressources humaines, la production, la communication qui tous ensemble permettent le bon fonctionnement du théâtre. 
Pour l’orchestre, un bibliothécaire prépare les partitions pour les musiciens, tandis que le régisseur technique s’occupe de toute la logistique, épaulé par les garçons d’orchestre. Le régisseur de l’orchestre gère la partie administrative.
Une chef des choeurs, accompagnée des trois pianistes chefs de chant, font répéter les vingt-huit artistes du choeur. Le régisseur du choeur est en charge de la logistique. 
Un service pédagogique accueille des milliers d’enfants chaque saison pour leur faire découvrir le monde symphonique et lyrique.
Sans oublier le personnel qui entretient les espaces.

 

Les répétitions

Les chanteurs arrivent entre 4 à 6 semaines avant le spectacle et répètent en studio, avec un piano, des costumes de répétitions et des leurs de décor. Ce n’est que trois semaines avant le spectacle que les artistes répètent sur scène. Ils sont alors rejoints par les artistes du choeur de l’Opéra. 
La générale piano est la première répétition générale (c’est le premier “filage”, c’est-à-dire que l’on répète toute l’oeuvre du début à la fin si possible sans coupure) : les artistes sont costumés, maquillés et jouent pleinement le jeu. Seule différence, l’orchestre n’est pas encore en fosse ! Et pour cause, les chanteurs n’ont même pas encore travaillé avec l’orchestre. Ce n’est qu’une semaine avant la première qu’ils se rencontrent lors des répétitions appelées italiennes, qui ont lieu sur le plateau mais sans aucun jeu ni mise en scène. Les solistes sont assis face à leur pupitre, comme les musiciens. Suivent les répétition scène et orchestre, où sont répétés chant, mise en scène, lumière et éléments techniques, en présence de l’orchestre. 
Arrive alors le temps de la pré-générale, suivie par la générale. La répétition générale se distingue de la pré-générale car du public est accueilli afin de permettre aux solistes d’évacuer le trac mais aussi de tester les enchaînements, ou encore les effets comiques avant le grand soir.

 

Les représentations

Lors des représentations, un grand nombre de personne est nécessaire au bon déroulement de la soirée. Les contrôleurs et les hôtes(ses) s’assurent du bon accueil du public avant, pendant et après la représentation. En coulisses, c’est la régie générale qui s’occupe du bon déroulement de l’oeuvre en donnant tous les “Tops” à la technique et aux artistes, en fonction de la partition. Les coulisses fourmillent : les habilleuses et coiffeuses pomponnent les artistes avant leur entrée en scène, les techniciens activent le décor que les accessoiristes agrémentent.